Le projet

Création : Le 8 juillet 2018 à Villeurbanne
Objectif de lancement : fin 2019
Zone : Auvergne
Statut : Association collégiale Loi 1901 + SCI pour la gestion immobilière.
Effectif actuel : 4
Texte de référence : La charte de l’écolieu

Nous contacter La page Facebook Nous rejoindre
La chronologie La gouvernance L’organisation en pôles d’activités L’étude géographique

Nos valeurs

text4188-5

La permaculture ambitionne une production agricole durable, très économe en ressources et respectueuse des êtres vivants et de leurs relations réciproques, tout en laissant à la nature le plus de place possible. Aussi elle vise à la création de systèmes plus autonomes, durables et résilients, et donc une société  indépendante des systèmes industriels de production et de distribution. En seulement deux générations, l’humain aura consommé tout ce que la terre a mise des millions d’années à créer : pétrole, métaux, eau douce, air respirable… Il est temps de définir nos besoins avec sobriété et conscience et de viser l’autonomie vis à vis des systèmes complexes. L’imagination et la créativité sont des moteurs pour avancer, pour trouver des solutions ingénieuses à des problèmes. La création est un levier de joie et d’accomplissement, de prise de confiance en soi, de réalisation de soi, de valorisation. L’éducation populaire est le levier de l’émancipation et de la transformation de la société. Nous voulons rendre les individus autonomes et responsables : en acquérant des savoirs, savoir-faire, savoir-être par rapport au monde qui nous entoure, en développant l’esprit critique et le questionnement, pour se construire en tant qu’individu et trouver sa place dans la société. L’exploitation animale c’est un facteur majeur du changement climatique, devant l’industrie des transports (voitures, bateaux, avions…). Nous refusons d’exploiter des animaux pour notre propre jouissance, au détriment de la planète et de leur sensibilité. Il faut construire un monde ou la nature retrouve sa place, et ne pas faire les erreurs du passé.

animal-moss-macro-158031.jpg

Pourquoi les grenouilles ?

  • Les grenouilles sont fragiles et ont besoin d’un environnement sain.
  • Ce sont les animaux les plus menacés d’extinction du fait des activités humaines.
  • C’est un symbole du réchauffement climatique et de l’inertie des habitudes.
  • Elles communiquent en groupe et aiment se rassembler, protègent leurs œufs et têtards.
  • Enfin, les grenouilles mangent les moustiques et donc sont super cool.

Nos sources d’inspiration

marinaleda

Marinaleda – Espagne

Marinaleda est une commune autogérée de la province de Séville située dans le bassin de Genil, en Andalousie. Sur une superficie de 24,8 km2 vit une population de 2778 habitants. Expérience dirigée par Juan Manuel Sánchez Gordillo, maire de la commune depuis 1979, la lutte ouvrière et paysanne organisée a permis d’atteindre un haut niveau de développement et quasiment le plein emploi pour tous les habitants.

L’ensemble des décisions concernant le village, la politique, les budgets, les impôts, la coopérative etc. sont discutées et votées lors d’assemblées générales, auxquelles tous les villageois peuvent participer, l’accord des habitants doit au minimum avoisiner les 80 % pour être représentatif du sentiment de la population.

Le salaire de tous les travailleurs, et cela quel que soit leur poste, est de 47 euros par jour. A raison de 6h30 de travail quotidien aux champs et 8h quand il s’agit d’un poste à l’usine. A noter que la moyenne du salaire dans le reste de l’Andalousie est de 30 à 35 euros par jour. Les élus politiques, qui ne perçoivent pas de salaire, travaillent à l’usine de conditionnement, et touchent donc le même salaire que leurs camarades, entre 1 100 et 1 200 euros par mois (chiffres 2012).

earthship.jpg

Les earthships – États-Unis

Concept apparu dans les années 70 dans la mouvance hippie du « retour à la Terre », l’Earthship est un habitat écologique, relativement facile à construire et peu coûteux, qui tend à l’autosuffisance. Les conditions assez dures de l’environnement ont été une source d’inspiration, avec des solutions simples et pleines de bon sens. En effet, par une gestion des énergies solaire, éolienne et géothermique ainsi qu’une utilisation des eaux de pluie, l’earthship ne dépend d’aucun raccordement aux réseaux classiques mais le rejet (après plusieurs utilisations) des eaux pluviales dans l’environnement permet à la végétation de coloniser un milieu où presque rien ne pousse.

jeanot.jpg

L’écolieu Jeannot – France

Support d’expérimentations  (à gouvernance horizontale) ayant pour objet de contribuer à la transformation sociale, écologique, économique et culturelle de son territoire pour la construction d’un monde équitable, solidaire et durable. Les activités développées s’organisent en commissions d’activités et s’inscrivent dans une approche transversale autour de 4 fils conducteurs :

  • Produire et consommer autrement
  • Comprendre le monde qui nous entoure
  • Transmettre et accompagner
  • Vivre ensemble

http://jeanot.fr/ (Crédit photo)

(pas de photo pierre1911)

Pierre1911 – France

Projet d’autosuffisance, et habitation autonome en énergie, on les remercie pour leur blog prolifique, précis, documenté, qui donne plein d’éléments : écoconstruction, fabrication d’outils, jardin, recettes, transports (à vélo exclusivement).

http://www.pierre1911.fr

ferme-des-enfants1-660x330.jpg

Le hameau des buis – La ferme des enfants – France

Le Hameau des Buis est un lieu de vie et d’accueil autour d’une école dans le sud de l’Ardèche. Il comprend des logements conçus de manière bioclimatique à base de matériaux écologiques. Chaque bâtiment, très isolé, bénéficie du chauffage solaire direct, de double vitrage, de l’eau chaude sanitaire solaire, de la récupération des eaux pluviales, de toilettes sèches… Certains espaces et matériels domestiques sont mutualisés (laverie, auto-partage, outillages, etc…). L’école accueille 80 élèves de maternelle jusqu’au collège. D’autres espaces sont réservés à l’accueil des volontaires et aux nécessités du lieu (ateliers, menuiserie…).